Le portage – Un peu de théorie

Après la longue introduction de la dernière fois, cette semaine je vais parler du pourquoi du comment du portage 😉

Petit aparté avant de rentrer dans le vif du sujet : qu’est-ce que le portage physiologique ? Dans l’article introductif je n’ai pas utilisé ce terme par souci de lisibilité, et je ne l’utiliserai plus ensuite, car pour moi c’est le seul mode de portage qu’il faut diffuser (certes il vaut mieux un bébé porté de façon non-physiologique qu’un bébé qui ne serait pas porté du tout, mais il n’empêche que ce n’est pas ce dont je parlerai). Mais revenons à nos moutons, la définition du portage physiologique. Eh bien, c’est tout simplement le portage qui respecte la physiologie du bébé, qui ne le contraint pas à adopter une position qui n’est pas celle qu’il aurait naturellement. Et comme des images parlent mieux que des mots, voici deux schémas explicatifs : l’évolution de la position physiologique du bébé au fur et à mesure qu’il grandit, et un schéma de la différence entre une posture physiologique et une non-physiologique.

fb_img_1485104615112

Il faut savoir qu’une grande partie des moyens de portage que l’on trouve dans les magasins spécialisés en puériculture sont non-physiologiques, et donc à éviter. Cependant si on vous a offert un porte-bébé non-physio, il existe des moyens pour le rendre davantage physiologique, comme expliqué sur cette image :

11102674_843523405718172_2036574358980601013_n

Certains sont même dangereux, à bannir absolument, comme les « hamacs », car il y a un risque d’étouffement pour le bébé :

red-castle-004

Voilà, maintenant que j’ai précisé qu’ici je ne parlerai que de portage physiologique, c’est parti pour la « théorie » du portage, en commençant par le commencement : pourquoi porter bébé ?

On peut classifier les mammifères en trois sortes :

  • Les nidifuges, comme les chevaux par exemple, dont les poulains sont capables de suivre leur mère une heure après la naissance
  • Les nidicoles, comme les chats, incapables de se déplacer pendant longtemps, aveugles à la naissance, mais capables de rester longtemps cachés dans le « nid » en attendant le retour de leur mère partie chasser
  • Les portés, incapables d’être autonomes mais aussi de rester seuls dans le nid. On distingue les portés passifs, comme le kangourou, et les portés actifs, qui s’accrochent à leur mère, comme les singes, et les humains. Sauf que nous nous avons perdu nos poils, bébé ne peut donc pas s’accrocher. C’est là qu’interviennent les portes-bébés, dont on trouve des traces dans toutes les civilisations.

Le portage fait donc tout simplement partie de nous, il sécurise le nouveau-né et peut aider à construire le lien avec ses parents, favorise l’allaitement par la proximité avec la mère, apaise les pleurs et endort bébé. C’est aussi un formidable outil du quotidien, qui libère les mains pour cuisiner, étendre le linge ou tout simplement s’occuper des aînés. Plus grand, bébé y trouvera un poste d’observation idéal pour découvrir le monde tout en gardant la possibilité de se cacher contre le porteur s’il se trouve surstimulé. On peut aussi porter un bambin fatigué au retour d’une balade, bien plus confortablement que sur les épaules de papa ou à bras 😉 Le portage peut également être recommandé dans le traitement de certains problèmes de hanches. Autre atout non négligeable, il est souvent plus facile de se déplacer avec un bébé porté qu’avec une poussette : dans les transports en commun, en ville avec les trottoirs encombrés (ou inexistants, ou pas assez larges), en forêt, en montagne (pas pour faire de l’escalade quand même hein, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, il ne s’agit pas d’aller faire un sport extrême avec bébé au dos) ou à la mer ! Enfin, à moins de jeter son dévolu sur une écharpe de grand luxe, un moyen de portage vous coûtera bien moins cher que la poussette trio dernier cri que le magasin de puériculture essayera de vous vendre comme étant IN-DIS-PEN-SA-BLE !

En bref, le portage permet de materner bébé tout en se simplifiant la vie, que du bénéfice !

fb_img_1485104552653

Rendez-vous dans quinze jours pour parler de la première catégorie de porte-bébé, les écharpes 🙂

Publicités

Une réflexion sur “Le portage – Un peu de théorie

  1. Pingback: Le portage – Introduction | Une vie meilleure !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s