Le portage – Les préformés

Bonjour, voici la suite de notre série sur les moyens de portage ! Aujourd’hui, nous allons parler des porte-bébés « préformés ». Alors j’éclaircis tout de suite, quand je parle de préformé, j’englobe tous les porte-bébés ayant une assise déjà formée, donc les préformés à clips, ceux d’inspiration chinoise dont les bretelles et la ceinture sont à nouer (mei tai ou meh dai), les hybrides (ceinture à clip et bretelles à nouer), ceux d’inspiration coréenne (podeagi) et ceux d’inspiration japonaise (onbuhimo) sans ceinture. Allez, c’est parti !

Ankalia

Préformé Ankalia

Commençons par les plus connus par chez nous, les préformés à clips. C’est exactement le même système que les préformés « classiques », sauf qu’ils sont prévus pour respecter la posture physiologique de bébé. Ils sont, pour la plupart, utilisables à partir de 6 mois, quand bébé tient assis. Idéalement, il faudrait même attendre que bébé sache se mettre assis seul, donc vers 9 mois environ (ça dépend de chaque bébé, bien sûr). La plupart sont vendus avec un système adaptable à un nouveau-né, mais ces systèmes ne sont en général pas physiologiques. On en trouve différentes sortes, en tissu épais comme le Manduca ou l’Egobaby, ou en tissu d’écharpe comme le Fusion de Fidella ou le Lennylamb par exemple. Deux sont utilisables dès la naissance : l’Emeibaby babysize et le P4 babysize de Ling Ling d’Amour. Et oui, dans les préformés, il y a des tailles. Certaines marques font des tailles standards (ou babysize) et des tailles bambins (ou toddler), voire même preschool, comme Ling Ling d’Amour, Tula, Rose and Rebellion ou encore Buzzidil pour en citer quelques-unes. Certains sont aussi très réglables, et pourront vous accompagner des 6 mois aux 3 ans de bébé, comme le Kibi. Vous l’aurez compris, il y a énormément de modèles différents, il est difficile de s’y retrouver, d’autant que chaque porteur aura sa préférence en termes de confort. Le mieux est de trouver une monitrice qui pourra vous en faire essayer plusieurs, ou une maman porteuse près de chez vous 😉

play_standard_stock_a751e7f6-b63c-49d7-ae14-208114b686a1_large

Tula toddler

Manduca

Manduca

Deuxième catégorie, les meh dai (vous trouverez souvent l’appellation mei tai, qui est la plus utilisée en Europe, mais qui est fausse). Ce sont des porte-bébé avec une assise préformée, mais des bretelles et ceinture à nouer. Fabriqués en tissu d’écharpe, ils sont plus souples et plus adaptables que les préformés à clips. C’est le parfait compromis entre l’écharpe et le préformé à clips, chaque porteur peut l’ajuster à sa corpulence sans devoir refaire tous les réglages, il s’adapte généralement mieux aussi au bébé. On en trouve rembourrés aux épaules, ou avec sans rembourrage mais avec les bretelles déployables sur les épaules, chacun aura sa préférence. Le meh dai est utilisable dès que bébé a l’écartement des hanches suffisant. On dit généralement quand il attrape ses pieds, soit vers 4 mois environ. Certains meh dai sont plus réglables que d’autres et seront donc utilisables plus tôt, comme l’Evolubulle de Néobulle par exemple. Certains sont réglables en hauteur et en largeur, d’autres non. Certaines marques les déclinent en taille standard et toddler. En premier prix, le mid-tai de Ling Ling d’Amour est très bien. Un peu plus cher mais très confortable, le Fly-tai de Fidella a très bonne réputation.

Mid Tai

Mid Tai – Ling Ling d’Amour

taille-bebe-fly-tai-mei-tai-porte-bebe-mosaic-corail-mou

Fly Tai – Fidella

Entre les deux précédentes catégories, on trouve les hybrides, avec ceinture à clip et bretelles à nouer (parfois l’inverse mais c’est rare et uniquement sur mesure à ma connaissance). On trouve dans cette catégorie notamment le Babycarrier de Storchenwiege, qui a l’avantage d’être utilisable dès les 6 semaines de bébé car l’assise est très réductible. On trouve aussi le M-tai de Ling Ling d’Amour, et dans le haut de gamme, les Cairis et Coorie d’Oscha (ceinture à clip ou à anneaux).

Coorie

Coorie – Oscha

5522

Babycarrier – Storchenwiege

Passons désormais au podeagi. D’inspiration coréenne, il est constitué d’un rectangle de tissu vertical, nommé tablier, du haut duquel partent des bretelles horizontales. Le principe de portage consiste à placer le bébé entre soi et le rectangle du tablier puis de nouer les bretelles à travers différentes techniques en fonction de l’âge et de la position désirée. Très versatile, le podeagi permet de porter bébé dès la naissance. À ma connaissance, le seul modèle en vente en France est le podeagi Psicolor.

shapeimage_8

Podeagi – Psicolor

Enfin, la dernière catégorie, celle des onbuhimos. D’inspiration japonaise, ils se déclinent en trois sortes : « sac à dos » ou SAD, à anneaux ou reverse. C’est un portage utilisable quand bébé sait s’asseoir seul, donc à partir de 9 mois environ. Le principe de base est celui du sac à dos, les jambes de bébé dans les bretelles et hop sur le dos, et c’est tout !

28319

Onbuhimo SAD – Lennylamb

L’onbu à anneaux a des bretelles réglables par ces anneaux, ainsi que le reverse. La différence entre les deux réside dans le positionnement des anneaux, et rien de tel qu’une photo pour illustrer :

onbu Pinkini

Onbu à anneaux – Pinkini

onbu reverse cherry berry

Onbu reverse – Cherry Berry

Le SAD est le plus simple d’utilisation, mais les deux autres seront plus confortables sur la durée car permettent de renforcer l’assise. En effet, l’avantage de l’onbuhimo est aussi son inconvénient : l’absence de ceinture ventrale permet d’avoir un préformé super pratique et rapide à mettre en place, très intéressant pour un bambin qui monte et descend souvent, pour une personne enceinte aussi, mais du coup le poids repose entièrement sur les épaules. Selon les porteurs, ça peut vite devenir inconfortable. Comme pour les préformés et les meh dais, les onbus ont des tailles, standard, toddler voire preschool. Au niveau des marques proposant des onbuhimos, je peux citer Fidella et Lennylamb, je ne crois pas qu’il y en ait d’autres sur le marché pour le moment.

À noter que des couturières proposent leurs propres modèles de préformés, meh dais ou onbuhimos, souvent plus confortables que ceux que l’on trouve dans le commerce car mieux adaptés à la morphologie du porteur (notamment pour les onbus dont la longueur des bretelles dépend du gabarit du porteur), cela revient plus cher mais ça peut valoir le coût ! Ouistiti et Tralala, Capu’chouette, Nouchka, Fany D, Birdy Cherry pour en citer quelques-unes font un excellent travail.

Warning Red Triangular Sign

Je termine par les recommandations de sécurité : bébé doit être installé « à portée de bisou », ni trop haut ni trop bas, il ne doit pas être enfoui dans le tissu, ses voies respiratoires doivent être dégagées, il ne doit pas être trop vêtu (le porte-bébé compte pour une couche de vêtements !) En été, évitez de porter aux heures les plus chaudes, ou en plein soleil. En hiver, l’idéal est de porter bébé sous un manteau ou un poncho de portage, qui couvrira le porteur et le bébé. Faites attention à ses extrémités. Il faut bien sûr vérifier régulièrement que tout va bien.

Enfin, cela peut paraître évident, mais on ne fait pas de ski, de vélo ou autre sport avec un bébé en écharpe 😉

Il existe de nombreuses vidéos sur Youtube pour apprendre à utiliser un préformé. Cependant, rien ne remplace un atelier avec une monitrice formée, qui saura vous aiguiller vers le type de porte-bébé qui vous convient et vous montrer comment l’utiliser en toute sécurité.

Rendez-vous dans quinze jours pour le dernier article de cette série, qui parlera des portages d’appoint 😉

Publicités

Une réflexion sur “Le portage – Les préformés

  1. Pingback: Le portage – Introduction | Une vie meilleure !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s