Pâtes au coulis de courgettes

DSC_0981

Ou comment faire manger des courgettes aux enfants (et aux papas) !

Oui parce que je ne sais pas chez vous, mais ici ce n’est pas toujours évident de faire manger des légumes aux petits, surtout s’ils sont verts ! Cette recette est parfaite pour camoufler les courgettes, puisqu’à la question « Qu’est-ce qu’on mange ? », il suffit de répondre « Des pâtes » pour que ça passe 🙂

Je me suis inspirée de la recette trouvée ici.

Pour 4 personnes et quasiment autant de rab :
3 courgettes
1 oignon
Un peu d’ail en poudre
Un peu de curry
Un peu d’herbes de Provence
Sel, poivre
Huile d’olive
Un grand verre d’eau
Crème végétale
Parmesan (pour une version végétarienne)

On commence par laver couper les courgettes, éplucher et émincer l’oignon. Ensuite on fait chauffer un peu d’huile d’olive au fond d’un faitout, on y fait revenir l’oignon et l’ail, puis on ajoute les courgettes, le curry, les herbes de Provence, sel, poivre. On laisse cuire 10 minutes en remuant régulièrement, puis on ajoute l’eau et on laisse cuire 10 minutes de plus. On mixe le tout avec de la crème, et y a plus qu’à mélanger avec les pâtes, rajouter du parmesan si on le souhaite, et c’est prêt !

D’après Poulette qui pourtant n’aime pas les courgettes, « C’est trop bon maman ! » 😀

Et vous, vous avez des recettes pour planquer les légumes ?

Publicités

Gâteau au pain de mamie Jacqueline

Gâteau au pain

C’est la recette des fonds de tiroirs… J’ai oublié de congeler mon pain la dernière fois, du coup j’avais une baguette trop rassie pour être mangée telle quelle (à vrai dire je ne pouvais même pas la couper, sans parler de la manger). C’était donc le moment idéal de tester la recette de gâteau au pain de ma grand-mère ! 100% pifomètre, je ne peux donc pas vous donner de quantités, l’idée étant de faire suffisamment pour bien tremper le pain.

Pour un gâteau de taille standard, il vous faut donc :
– Du pain rassis (ici une baguette)
– 2 ou 3 œufs
– du lait (ici lait de riz)
– de la crème (ici crème de coco)
– du sucre
– sucre vanillé
– de quoi agrémenter (raisins secs, cranberries, pépites de chocolat… si vous optez pour des raisins ou cranberries, faites-les macérer dans un peu de rhum, c’est encore meilleur !)

Après, rien de plus simple ! Il vous faut d’abord couper le pain en petits bouts (j’ai dû faire faire trempette à ma baguette dans de l’eau chaude pour réussir à en faire quelque chose). Puis mélangez le reste des ingrédients dans un saladier, et y verser le pain. Laisser un peu macérer. Transvaser dans un moule huilé, et mettre à cuire 30-40 minutes à 180°.

Bonne dégustation ! Comme vous avez pu le constater sur la photo (que j’ai oublié de prendre avant le goûter), ici ça ne fait pas long feu 😉

Et vous, vous avez des recettes de fond de placard ?

Velouté de chou-fleur

Cauliflower isolated on white background

Légume de saison, le chou-fleur ! Oui mais ici on est pas trop fans du chou-fleur, monsieur encore moins que moi… Donc qu’est-ce que j’en fais de celui que j’ai quand même acheté dans un élan de bonnes intentions ? Cru avec de la mayonnaise ou en salade ce n’est plus trop la saison, à la béchamel j’ai horreur de ça, en gratin déjà fait il y a peu de temps… Ce sera donc en velouté, ça c’est nouveau ! Oui mais toutes les recettes que je trouve sont à base de lait ou de crème, et je ne mange plus de PLV rapport à Petit Chat qui semble avoir du mal à les digérer… Voici donc ma recette à moi :

Pour un régiment :
1 beau chou-fleur
3 pommes de terre
1L de lait de riz
1L d’eau
1 bouillon cube de légumes

Éplucher et couper les légumes. Les mettre dans une graaande casserole (dans la cocotte pour moi), ajouter l’eau, le lait et le bouillon cube. Porter à ébullition et laisser cuire 20-25 minutes à feu doux. Mixer. C’est prêt ! Et oh miracle, tout le monde a aimé 😉 (bon Poulette manque toujours de bonne volonté quand il s’agit de soupe, donc ça ne compte pas franchement, une fois lancée elle a aimé^^) Avec cette quantité, à trois, nous en avons eu pour trois soirs. Voilà voilà !

Et vous, vous avez des recettes fétiches de soupes d’hiver ?