Pâtes au coulis de courgettes

DSC_0981

Ou comment faire manger des courgettes aux enfants (et aux papas) !

Oui parce que je ne sais pas chez vous, mais ici ce n’est pas toujours évident de faire manger des légumes aux petits, surtout s’ils sont verts ! Cette recette est parfaite pour camoufler les courgettes, puisqu’à la question « Qu’est-ce qu’on mange ? », il suffit de répondre « Des pâtes » pour que ça passe 🙂

Je me suis inspirée de la recette trouvée ici.

Pour 4 personnes et quasiment autant de rab :
3 courgettes
1 oignon
Un peu d’ail en poudre
Un peu de curry
Un peu d’herbes de Provence
Sel, poivre
Huile d’olive
Un grand verre d’eau
Crème végétale
Parmesan (pour une version végétarienne)

On commence par laver couper les courgettes, éplucher et émincer l’oignon. Ensuite on fait chauffer un peu d’huile d’olive au fond d’un faitout, on y fait revenir l’oignon et l’ail, puis on ajoute les courgettes, le curry, les herbes de Provence, sel, poivre. On laisse cuire 10 minutes en remuant régulièrement, puis on ajoute l’eau et on laisse cuire 10 minutes de plus. On mixe le tout avec de la crème, et y a plus qu’à mélanger avec les pâtes, rajouter du parmesan si on le souhaite, et c’est prêt !

D’après Poulette qui pourtant n’aime pas les courgettes, « C’est trop bon maman ! » 😀

Et vous, vous avez des recettes pour planquer les légumes ?

Publicités

Tarte aux pommes & aux figues

dsc_0242-2

Quoi de mieux pour bien démarrer l’année qu’une bonne recette de tarte aux pommes, qui plus est végétalienne et déclinable (presque) à l’infini ?

Alors, pour cette belle tarte aux pommes et aux figues, il vous faut :
* 1 pâte à tarte (ici c’est une feuilletée parce que c’est ce que j’avais sous la main, mais c’est meilleur avec une pâte sablée ou brisée)
* 2 ou 3 pommes d’une variété qui se cuit bien
* de la compote de figues
* 1 belle pincée de cannelle

Pour la préparation, rien de plus simple :
* Déroulez la pâte au fond d’un moule à tarte
* Étalez une couche de compote sur la pâte
* Épluchez et coupez les pommes en lamelles
* Disposez les lamelles sur la compote
* Saupoudrez d’un peu de cannelle
* Enfournez pour 25 minutes à 200°C à chaleur tournante

L’avantage de cette recette, c’est qu’elle est adaptable en fonction de vos placards, ici j’ai mis de la compote de figues parce que c’est celle que j’avais, et ça s’est avéré être un mariage réussi, mais sinon de la compote de pommes ou de poires fera très bien l’affaire. De la compote de rhubarbe doit donner un résultat alléchant également. Pour plus de gourmandise, on peut aussi ajouter de la purée d’amandes et/ou des pépites de chocolat à la compote. Et si vous n’avez pas de pommes, c’est également délicieux avec des poires ! Pour les aventureux, j’ai aussi testé avec du beurre de cacahuète et du sirop d’érable, mais je n’ai pas été particulièrement convaincue…

Et vous, avez-vous des recettes fétiches de tarte aux pommes ?  🙂

La pâtisserie crue d’Ophélie Véron

La pâtisserie crue

Il y a quelque temps je me suis offert le livre de recette La pâtisserie crue d’Ophélie Véron, alias Antigone XXI (allez visiter son blog, il fourmille de recettes vegan délicieuses !). Avec cette chaleur, ce sont des recettes de dessert idéales, puisque comme le nom l’indique, elles sont crues ! Pas besoin d’allumer le four et de surchauffer la cuisine pour réussir un joli gâteau, que demande le peuple ?

J’ai déjà essayé trois recettes : la tarte chocolavocat, les fondants au chocolat et les tartelettes aux fruits rouges (sauf que j’y ai mis des abricots).

Tarte chocolavocat

J’ai fait la tarte chocolavocat pour la fête des pères, mon chéri m’ayant réclamé un gâteau avec beaucoup de chocolat. Tout le monde a été conquis, ma mère et ma belle-mère m’ont même réclamé la recette^^ (et commentaires étonnés et ma foi plutôt positifs des invités quand ils ont appris que c’était non seulement cru, mais en plus sans produits animaux).

Fondants au chocolat

Les fondants et les tartelettes, je les ai emmenés en dessert chez un cousin. En voyant les ramequins j’avais peur que les fondants ne soient pas suffisants, mais en fait si (surtout avec tout ce que mon cousin avait préparé en entrée et plat, et encore on a zappé le fromage…) Du coup les tartelettes étaient un peu de trop, ce qui n’a empêché personne de manger la sienne 😉 Tout le monde m’a assuré que les deux étaient très bons, mais pour être honnête, j’ai trouvé les tartelettes trop « denses », je m’attendais à quelque chose de plus léger. J’ai peut-être mis trop de pâte dans mes moules, je ne sais pas. Mais au goût c’était quand même réussi, c’est l’essentiel non ?

Tartelettes

Il y a encore plein de recettes qui me font de l’œil dans ce livre (toutes les autres en fait), et je ne peux que vous encourager à vous le procurer il est vraiment très chouette ! Et si vous pouvez aller le chercher chez votre libraire plutôt que chez Ama*zon c’est encore mieux 😉 (bon j’avoue que sur ce coup j’ai fait une exception, pour noyer le poisson du montant de ma commande pour pas que monsieur devine quel cadeau de fête des pères j’avais choisi^^)

Cheesecake aux fruits des bois cru – Gâteau d’anniversaire végétalien

Un joli gâteau d'anniversaire

Dimanche dernier nous fêtions les deux ans de la miss et les 58 ans de mon papa. Nous étions chez mes parents, mais j’avais proposé de me charger du dessert. Je voulais faire un joli gâteau, qui changerait du traditionnel gâteau au chocolat, et végétalien de préférence. Je suis tombée sur cette recette de cheesecake aux fruits des bois sur le blog Code Planète à base de noix de cajou et de dattes, simple à faire (bien qu’un peu long, surtout si comme moi vous oubliez qu’il faut laisser tremper les noix de cajou…) pour un résultat bluffant, tant au niveau esthétique (pas très bien rendu sur les photos, dommage) que gustatif, tout le monde a adoré, y compris les principaux intéressés 😉

Et vous, quels sont vos recettes de gâteaux végétaliens préférées ?

Un repas de Noël (presque) végétalien

Chose promise, chose due, voici le menu de notre repas de Noël (presque) végétalien (il y avait un plateau de fromages, je n’ai pas osé dérouter davantage la famille, et puis je n’ai pas eu le temps de tester des fromages végétaux au préalable, en dehors du Sojami aux herbes que je n’ai pas aimé…)

Apéritif

Tout d’abord en apéritif, des noisettes aux épices et noix de cajou façon humus, recette trouvée sur le blog d’Antigone XXI

Entrée

Puis un velouté de potimarron au granola salé toujours d’Antigone XXI

Plat de résistance

En plat, toujours une recette d’Antigone XXI (une super source d’inspiration !), un rôti en sauce chasseur avec ses légumes d’hiver. Pour le rôti, je n’ai mis que la moitié de la quantité, pour 8 c’était bien suffisant, il m’en restait même un peu. Et pour les légumes, j’ai remplacé les choux de Bruxelles que je n’aime pas par des poireaux, c’était bien bon !

(Plateau de fromages)

Dessert

Et le dessert, un parfait au chocolat, canneberges et amandes dont j’ai trouvé la recette sur le site de Jamie Oliver (il faut bien changer un peu, je ferai la bûche d’Antigone l’année prochaine 😉 )

Mes invités étaient un peu réticents au départ (surtout mon chéri, qui avait déjà servi de cobaye et n’avait que moyennement apprécié le plat principal), et finalement ils se sont régalés !

Et vous, qu’avez-vous mangé à Noël ?

PS : Je m’excuse de la qualité des images, je suis une piètre photographe… Les photos sur les sites d’origine sont bien plus réussies !